Plan climat : la contestation symbolique des Républicains

Plan climat : la contestation symbolique des Républicains
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La désapprobation du Congrès américain est condamnée à rester reléguée au rang de symbole. Ce mardi, la Chambre des Représentants, à majorité

PUBLICITÉ

La désapprobation du Congrès américain est condamnée à rester reléguée au rang de symbole. Ce mardi, la Chambre des Représentants, à majorité républicaine, a voté l’annulation du plan anti-CO2 voulu par la Maison Blanche. Une réglementation qui, pour la première fois, vise à limiter les émissions de dioxyde de carbone des centrales thermiques américaines.

“Quand on regarde son impact“, lance Steve Scalise,député républicain de Louisiane, “cette proposition du Président Obama représenterait un coût de 29 milliards de dollars par an, qui pèserait sur les familles de la classe moyenne, et les personnes les plus durement touchées seront les ménages les plus modestes“.

Un deuxième vote est venu invalider la réglementation sur les futures centrales. Mais dans deux cas, cette contestation ne sera pas suivie d’effets, puisque Barack Obama s’est engagé à exercer son droit de veto. Des textes en faveur du climat, sur lesquels les Républicains entendent revenir, en cas de victoire à la présidentielle l’an prochain.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

COP21 : la chasse au charbon est ouverte

Cop 21 : Barack Obama veut être "encore plus ambitieux" pour la planète

Washington annonce de nouvelles sanctions contre la Russie