L'Espagne dans l'attente d'un scrutin historique

L'Espagne dans l'attente d'un scrutin historique
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le jeu reste plus ouvert que jamais, à l’approche des législatives qui se tiennent ce dimanche. Des élections qui pourraient marquer la fin du

PUBLICITÉ

Le jeu reste plus ouvert que jamais, à l’approche des législatives qui se tiennent ce dimanche. Des élections qui pourraient marquer la fin du bipartisme, sur lequel s’est construit la démocratie, après près de quarante ans de franquisme. Mais d’après les derniers sondages, plus d’un Espagnol sur trois ne sait pas encore quel bulletin il s’apprête à glisser dans l’isoloir. Pour l’heure, le Premier ministre conservateur Mariano Rajoy ne pourrait l’emporter qu’avec une courte avance. Pas assez, a priori, pour disposer d’une véritable majorité et gouverner les coudées franches. Le candidat socialiste Pedro Sanchez pourrait arriver en deuxième position. Une place déterminante, qui, grâce au mode de scrutin, pourrait permettre au PSOE de disposer de plus de sièges que le parti arrivé en tête. Mais ce sont deux formations politiques qui ont largement rebattu le paysage électoral au cours de ces deux dernières années. Le parti de centre droit Ciudadanos, emmené par Albert Rivera, qui a fait de la lutte anti-corruption son cheval de bataille. Un thème qui a permis à un autre parti de se frayer une place lors des derniers scrutins : Podemos. Le parti de gauche radicale représenté par Pablo Iglesias, pourfendeur de la politique d’austérité.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Si Mariano Rajoy encaisse les coups, il sait aussi en donner

Pedro Sanchez, El guapo du PS espagnol

Albert Rivera, leader de Ciudadanos