Turquie : le procès de Fethullah Gülen, un "scénario de comédie", un "lynchage politique"

Turquie : le procès de Fethullah Gülen, un "scénario de comédie", un "lynchage politique"
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ce mercredi s’est ouvert en Turquie le procès de Fethullah Gülen, imam turc modéré, en exil aux Etats-Unis, et accusé par le pouvoir en place d’avoir

PUBLICITÉ

Ce mercredi s’est ouvert en Turquie le procès de Fethullah Gülen, imam turc modéré, en exil aux Etats-Unis, et accusé par le pouvoir en place d’avoir fomenté un coup d’Etat et créé une organisation terroriste.

Il aurait, selon l’accusation, ordonné des enquêtes anti-corruption visant l’actuel président turc Recep Tayyip Erdogan et son fils Bilal.

Mais la défense des accusés, au nombre desquels des dizaines de policiers, parle de “lynchage politique” et n’hésite pas à se moquer d’un acte d’accusation fabriqué de toutes pièces.

Nurullah Albayrak, avocat de Fethullah Gülen :
“Cet acte d’accusation ressemble plus à un scénario de comédie, rempli de théories de la conspiration et de mythes, sans aucune preuve démontrant un quelconque crime. Et le seul élément allant dans le sens de la création d’une organisation terroriste armée, ce sont les armes reconnues des officiers de police”.

Fethullah Gülen est un ancien allié du président turc. Il est aujourd’hui une figure d’opposition de premier plan. Son réseau d’influence est extrêmement vaste et ses prêches, hebdomadaires, sont très suivis.

A Istanbul, notre correspondant Bora Bayraktar :

“La police a mis en place de strictes mesures de sécurité devant le palais de Justice en cas de manifestation mais les supporters de Gülen ne sont pas venus. Et ce procès de l’“Etat parallèle”, comme l’appelle le président turc, a commencé dans le calme”.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les Turcs accueillent en héros leur premier astronaute

Turquie : une attaque contre un Palais de justice d’Istanbul a fait un mort et cinq blessés

Turquie : l'Etat islamique revendique l'attaque contre une église, les deux assaillants arrêtés