EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Espagne : Rajoy renonce à former un gouvernement et laisse passer son tour

Espagne : Rajoy renonce à former un gouvernement et laisse passer son tour
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Il remercie le roi Felipe 6 pour sa proposition mais il renonce à tenter de former un nouveau gouvernement. Certes, il ne renonce pas de façon

PUBLICITÉ

Il remercie le roi Felipe 6 pour sa proposition mais il renonce à tenter de former un nouveau gouvernement. Certes, il ne renonce pas de façon définitive.
Le conservateur espagnol Mariano Rajoy, dont la formation politique (Parti populaire) est arrivée en tête des élections générales du 20 décembre, temporise.

Il faut dire que le Parti socialiste a rejeté son offre de gouvernement à trois avec le parti libéral Ciudadanos.

“Je maintiens ma candidature à la présidence du gouvernement, mais je n’ai pas encore le soutien nécessaire pour former un gouvernement, déclare Mariano Rajoy. Et si je ne l’ai pas, c’est aussi parce que nous avons appris qu’une proposition avait émergé ce matin, qui bénéficie de davantage de soutiens, et surtout de moins d’opposition par rapport à la mienne.”

“Après vous”, exprime-t-il donc en substance à l’adresse des socialistes et du parti anti-austérité Podemos, se réfèrant à l’annonce choc de ce dernier. Pour la première fois, Podemos a proposé vendredi matin de s’unir aux socialistes et à la petite formation écolo-communiste Izquierda unida.

L’horizon se dégage donc pour une coalition de gauche. Reste à faire aboutir les négociations.

Il faut avant toute chose “parler de programme” a estimé le chef des socialistes Pedro Sachez, tandis que le leader de Podemos Pablo Iglesias annonçait qu’il briguait la vice-présidence du nouveau gouvernement.
S’accorder sur les politiques sociales et économiques ne sera certainement pas une mince affaire.

Le roi Felipe 6, mènera de nouvelles consultations mercredi en vue de désigner un nouveau candidat à a formation d’un gouvernement.

Avec AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La droite triomphe aux régionales à Madrid, Pablo Iglesias, chef de Podemos, tire sa révérence

Espagne : deux anciens Premiers ministres entendus par la justice

Espagne : un vote d'investiture crucial pour Pedro Sanchez