PUBLICITÉ

Une victoire juridique pour les taxis face à Uber et une grève reconduite

Une victoire juridique pour les taxis face à Uber et une grève reconduite
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les chauffeurs de taxis ne décolèrent pas. A la mi-journée, il étaient encore plus de 700 à Paris, principalement regroupés au niveau de la Porte

PUBLICITÉ

Les chauffeurs de taxis ne décolèrent pas.
A la mi-journée, il étaient encore plus de 700 à Paris, principalement regroupés au niveau de la Porte Maillot, à deux pas des Champs-Elysées.Certains avaient même dormi dans leurs véhicules.
Si les chauffeurs sont trois fois moins nombreux qu’hier les slogans restent toutefois les mêmes. Ils accusent les VTC de pratiquer une concurrence déloyale et particulièrement sournoise. Selon eux, impossible de repérer dans le flot du trafic un véhicule se livrant à des pratiques illégales comme la maraude, réservée aux taxis.

Les mesures de police sont certes pour l’instant limitées. Mais côté justice, les chauffeurs de taxi viennent d’obtenir une première victoire.
Le tribunal de grande instance de Paris a condamné aujourd’hui la société Uber France à une amende de 1,2 million d’euros.
La raison: malgré l’interdiction leurs chauffeurs continueraient à marauder dans les rues de Paris.

Les syndicats de taxis ont déjà prévenu, la grève sera reconduite jeudi.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron se rend dans l'archipel français

France : les agriculteurs en colère bloquent les axes routiers autour de la capitale française

Loi immigration : les opposants demandent à Emmanuel Macron de ne pas promulguer la loi