Kwangmyong 4: ferveur nord-coréenne, inquiétude sud-coréenne

Kwangmyong 4: ferveur nord-coréenne, inquiétude sud-coréenne
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Dans la capitale nord-coréenne, Pyongyang, le lancement réussi de la fusée Kwangmyong 4 est accueilli avec ferveur par la population… en tout cas

PUBLICITÉ

Dans la capitale nord-coréenne, Pyongyang, le lancement réussi de la fusée Kwangmyong 4 est accueilli avec ferveur par la population… en tout cas, celle montrée par la télévision d’Etat. Le leader, Kim-Jong-Un, est adulé. Ce qui est considéré par la quasi totalité du monde comme une nième provocation est ici vécu comme une prouesse.

“Les mots me manquent pour exprimer à quel point je me suis sentie heureuse quand j’ai entendu la nouvelle du lancement réussi de la fusée, raconte une jeune femme, Cha Jong Sim. J’ai alors réellement ressenti à quel point nous sommes un pays puissant.” “Je suis très fier d‘étudier dans l’université d’un pays qui excelle au point d‘être capable de lancer un satellite terrestre doté de sa propre technologie, poursuit un étudiant de l’Université Kim Il-sung,
Paek Jin Hyok. Et je veux à mon tour contribuer au développement de notre pays et à son avance technologique.”

Les réactions sont, évidemment, diamétralement opposées dans la capitale du voisin sud-coréen. A la gare de Séoul, la population manifeste une réelle inquiétude en regardant défiler en boucle les images du lancement. “Je pense que la Corée du Sud et la communauté internationale doivent s’unir pour que la Corée du Nord cesse de mener des tests nucléaires et de lancer des missiles, commente Kim In-hwan. Il faut plus de sanctions. Et des sanctions plus fermes et vraiment effectives.”

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Condamnations de toutes parts après le lancement d'une fusée par la Corée du Nord

La Corée du Nord lance un missile longue portée, le Conseil de Sécurité se réunit en urgence

Kim Jong Un appelle à "une capacité de réponse de guerre écrasante"