Lien entre Zica et microcéphalie : un début de preuve scientifique

Lien entre Zica et microcéphalie : un début de preuve scientifique
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le soupçon se confirme. Le virus Zika, contracté par des femmes enceintes, pourrait affecter le foetus, et être à l’origine des malformations de la

PUBLICITÉ

Le soupçon se confirme.
Le virus Zika, contracté par des femmes enceintes, pourrait affecter le foetus, et être à l’origine des malformations de la boite cranienne de certains nouveaux-nés.
Le Brésil a déjà diagnostiqué plus de 400 cas de microcéphalies.

A l’issue de 3 mois de travaux sur l’autopsie du foetus d’une femme rentrée justement du Brésil et porteuse du virus Zika, des chercheurs slovènes ont pu déceler la présence du virus dans le cerveau de ce foetus.

Leurs résultats, ont été publiés ce jeudi dans la revue américaine New England Journal of medecine.

Si les dommages créés par Zika pourraient avoir arrêté le développement du cortex cérébral à 20 semaines, le mécanisme impliqué ici, toutefois, n’est pas encore très clair, ont précisé les chercheurs.
Depuis 2015, 1.5 million de personnes ont été contaminées par l‘épidémie de Zika au Brésil.

Avec AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Tout savoir sur le virus Zika

Le roi Charles III est atteint d'un cancer, annonce Buckingham

Un jeune autrichien de 10 ans sauvé par un implant crânien imprimé en 3D