Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Le retour à la sérénité, enjeu de la présidentielle en Centrafrique

Le retour à la sérénité, enjeu de la présidentielle en Centrafrique
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Deux anciens Premier ministres pour être président de la République centrafricaine : c‘était ce dimanche le deuxième tour de l‘élection du chef de l’Etat dans ce pays secoué par des violences interreligieuses depuis trois ans.

Le vote semblait en début de soirée s‘être déroulé dans le calme et les deux candidats étaient confiants.

Face à Anicet-Georges Dologuélé, un autre technocrate, aux promesses assez similaires, Faustin-Archange Touadéra.

Chrétiens et musulmans se sont massivement inscrits sur les listes électorales mais l’affluence dans les bureaux de vote a été moindre que pour le premier tour, le 30 décembre dernier. La fin des violences et du déplacement massif de personnes, c’est tout l’enjeu de ces élections.