Syrie : les combats redoublent à quelques heures d'une trêve

Syrie : les combats redoublent à quelques heures d'une trêve
Par Christelle Petrongari avec AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L’opposition accuse la Russie d’avoir bombardé des bastions rebelles dans la banlieue de Damas et les combats se poursuivent dans la majeure partie

PUBLICITÉ

L’opposition accuse la Russie d’avoir bombardé des bastions rebelles dans la banlieue de Damas et les combats se poursuivent dans la majeure partie de l’ouest de la Syrie. L’accord russo-américain de “cessation des hostilités” doit entrer en vigueur à minuit, il exclut les jihadistes de Daesh et du Front Al-Nosra.

La Russie mène des raids en Syrie contre les rebelles avant la trêve https://t.co/VaEznwrEdqpic.twitter.com/xjjhW4q99s

— Le Monde Inter (@lemonde_inter) 26 février 2016

#Kremlin : Moscou respectera le cessez-le-feu en #Syrie, mais continuera de bombarder Daesh https://t.co/XvWFc9jXZWpic.twitter.com/PAoHiWh6YJ

— RT France (@RTenfrancais) 26 février 2016

L’application de la trêve devrait être très compliquée, vu que le Front Al-Nosra et les rebelles sont alliés dans plusieurs régions, face au régime. “Bien sûr, personne ne peut donner de garantie à 100% souligne le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov,_ mais il y a des raisons sérieuses pour garantir ce processus positif et le rendre solide.”_

La Turquie, pour sa part, dit soutenir le principe d’une trêve mais fait toujours part de ses doutes sur son succès :
“Jusqu‘à présent, le régime syrien a utilisé ces négociations, comme les pourparlers à Vienne et à Genève, comme un prétexte pour gagner du temps explique Ibrahim Kalin, porte-parole de la présidence turque. Nous espérons que cette fois, le résultat sera différent, mais la détérioration des conditions sur le terrain ne nous aide pas à être plein d’espoir.”

Trêve en Syrie : où en sont les positions de chaque camp ? https://t.co/tkCqaZezBypic.twitter.com/G1Tk8GdZp9

— Les Décodeurs (@decodeurs) 26 février 2016

Premier objectif de cette trêve : acheminer l’aide humanitaire vers les zones assiégées. Dans certaines régions, la population meurt de faim. Puis place à la diplomatie : des négociations internationales de paix sur la Syrie pourraient reprendre le 7 mars prochain à Genève.

=

Cinq années de guerre en #Syrie#AFP par AFPgraphics</a> <a href="https://t.co/TkYOfWtlsI">pic.twitter.com/TkYOfWtlsI</a></p>&mdash; Agence France-Presse (afpfr) 24 février 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'opposition syrienne accepte le cessez-le-feu prévu vendredi minuit

Des combats aux portes de Damas, à deux jours d'une trêve en Syrie

Syrie : les combats font douter du cessez-le-feu annoncé