EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Destruction de Tombouctou : un jihadiste face à la justice internationale

Destruction de Tombouctou : un jihadiste face à la justice internationale
Tous droits réservés 
Par Laurence Alexandrowicz avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La destruction de Tombouctou, jugée a La Haye. Un chef jihadiste pourrait répondre de crimes de guerre.

PUBLICITÉ

La destruction de Tombouctou ne restera sans doute pas impunie. En 2012, le groupe jihadiste malien Ansar Dine ravageait quatorze mausolées de saints musulmans, au nom de la lutte contre “l’idolâtrie”. La justice internationale espère poursuivre l’un des auteurs de ce crime.

S’il y a assez de preuves, Ahmad Al Faqi Al Mahdi, un chef jihadiste, sera jugé à La Haye pour crimes de guerre contre des mausolées protégés par l’Unesco.

“Les accusations contre Ahmad Al-Mahdi Al-Faqi concernent les crimes les plus graves, a déclaré Fatou Bensouda, la procureure de la CPI. Ce sont la destruction de monuments historiques irremplaçables, l’attaque sans pitié contre la dignité et l’identité d’une population toute entière, contre sa religion et ses racines historiques.”

L’Unesco a depuis restauré les mausolées détruits. Mais la Coup pénale internationale espère que ce procès servira d’exemple, les attaques contre le patrimoine culturel sont constantes, les dernières en date, ce sont Alep et Palmyre, en Syrie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Sous pression de Bamako, l'ONU sonne le glas de sa mission au Mali

Afghanistan : retour à Kaboul pour deux anciens prisonniers de Guantanamo

Commémorations du 11/09 : Joe Biden continue d'appeler les Américains à l'unité