Russie : un internaute athée, jugé pour "offenses aux croyants"

Russie : un internaute athée, jugé pour "offenses aux croyants"
Par Olivier Peguy avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Il y a 4 ans, les chanteuses du groupe Pussy Riot avaient appris leur dépens qu’on ne badine pas avec la religion (et avec Vladimir Poutine). Elles

PUBLICITÉ

Il y a 4 ans, les chanteuses du groupe Pussy Riot avaient appris à leur dépens qu’on ne badine pas avec la religion (et avec Vladimir Poutine). Elles avaient été arrêtées après une “performance” dans la cathédrale du Christ-Sauveur, puis condamnées à de la prison pour “hooliganisme” et “incitation à la haine religieuse”.

Aujourd’hui, c’est un internaute athée qui doit répondre d’“offenses aux croyants”.

Les faits

Viktor Krasnov, 38 ans, infirmier de formation au chômage, se revendique athée.

Russian man faces prison for denying existence of God – Viktor Krasnov charged under controversial blasphemy la… https://t.co/LCDL5FTCGD

— News@Web (@NewsatWeb) 3 mars 2016

En octobre 2014, sur un site internet humoristique, il a écrit : “Si je dis que ce recueil de contes juifs appelé Bible est une vraie c…rie, ça veut dire que c’est vrai, au moins pour moi. (…) Dieu n’existe pas.
Un des visiteurs du site a aussitôt porté plainte contre Viktor Krasnov, qu’il a accusé d’”offenser ses sentiments en tant qu’orthodoxe“.

Le procès

Le procès s’est ouvert le 4 février, dans un tribunal de Stavropol, dans le sud-ouest de la Russie. Une nouvelle audience a eu lieu ce mercredi.

Les juges analysent les expertises psychiatrique et linguistique réalisées ces derniers mois.
La question est de savoir si Viktor Krasnov s’est rendu coupable (ou non) d’“offense aux croyants”, au regard d’une loi adoptée en 2013, après l’affaire “Pussy Riot”.

>> La Russie adopte une loi anti-blasphème, article de La Croix paru le 12 juin 2013, à lire ici

Son avocat insiste pour sa part sur le fait que son client “n’est qu’un athée“ et qu’il ne critique pas seulement les chrétiens mais qu’il “s’en prend également à Halloween et aux fêtes juives“.
L’homme risque jusqu‘à un an de prison.

La prochaine audience a été fixée au 15 mars.

Pour aller plus loin

>> Pussy Riot: provocation ou blasphème ?, émission de lé télévision suisse RTS en date du 1er septembre 2012, à visionner ici

>> La Russie est-elle toujours un pays laïc ?, article paru le 14 juin 2013 dans le magazine La Vie, à lire ici

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Inondations en Russie : des centaines de sinistrés manifestent pour obtenir des compensations

La journaliste américaine Alsu Kurmasheva reste en prison

Attentat de Moscou : plusieurs diplomates participent à la cérémonie d'hommage