DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La police française a sans doute arrêté un gros poisson à Argenteuil

euronews_icons_loading
La police française a sans doute arrêté un gros poisson à Argenteuil
Taille du texte Aa Aa

A l’origine, les policiers enquêtaient sur le possible séjour en Syrie d’un jihadiste qui venait d‘être expulsé de Turquie.
A l’arrivée, ils sont tombés sur un autre homme, un gros poisson. L’interpellation jeudi soir de Reda Kriket les a conduits sur la piste d’un appartement d’Argenteuil, au nord-ouest de Paris. Ils y ont trouvé cinq kalachnikovs, des armes de poing, du matériel pour fabriquer des explosifs.

Cet ancien braqueur reconverti dans la mouvance radicale islamiste est une belle prise pour les autorités. Car il connaissait probablement très bien Abdelhamid Abaaoud, l’un des acteurs majeurs des attentats de Paris, le 13 novembre. Il “évoluait au sein d’un réseau terroriste qui projetait de frapper la France”, a affirmé le ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve. Le réseau responsable des attentats de Paris et de Bruxelles, 161 morts et des centaines de blessés, “est en voie d‘être anéanti”, a commenté vendredi le président français François Hollande. Mais “nous savons qu’il y a d’autres réseaux”, a-t-il reconnu.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.