L'armée syrienne en situation de reprendre Palmyre à Daesh

L'armée syrienne en situation de reprendre Palmyre à Daesh
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L’armée syrienne, soutenue par l’aviation russe, semble en voie de reprendre la totalité de Palmyre. Ainsi, samedi matin, la télévision a annoncé la

PUBLICITÉ

L’armée syrienne, soutenue par l’aviation russe, semble en voie de reprendre la totalité de Palmyre. Ainsi, samedi matin, la télévision a annoncé la prise de la localité d’Al-Amariyah, au nord. Et un officier a affirmé que la bataille de Palmyre était “entrée dans sa phase finale”, précisant que “de féroces combats avait lieu dans le coeur de la ville”. “Nous poursuivons l‘élimination des terroristes aux entrées de Palmyre, en particulier dans les quartiers ouest, a-t-il ajouté. Ils se retirent en convois et s‘éloignent de la ville.” L’armée du régime a reconquis le quartier des hôtels et des restaurants de cette cité antique dont le groupe Etat islamique (EI) s’est emparé en mai 2015. Elle n’en contrôlerait plus que la moitié et aurait en particulier perdu l’aéroport.

La reprise complète de Palmyre à Daesh aurait une valeur non seulement stratégique mais aussi symbolique, la ville ayant subi un “nettoyage culturel”, selon le mot de la directrice générale de l’Unesco, Irina Bokova. “Nous invitons tout
expert aimant Palmyre et souhaitant contribuer à sa reconstruction à nous aider, a déclaré le directeur des Musées et Antiquités de Syrie, Maamoun Abdelkarim. Mais pour l’essentiel, nous devrons dépendre de nos propres efforts.”
La cité antique, classée au Patrimoine mondial de l’Unesco, a subi des dommages irrémédiables. Comme les destructions du temple de Baal et du sanctuaire de Baalshamin. Des opérations médiatisées par Daesh… qui ont aussi servi au groupe terroriste à faire monter les enchères pour les antiquités plus légères écoulées au marché noir.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Syrie : l'armée aux portes de Palmyre

Frappes russes meurtrière contre des combattants liés à Al-Qaïda

Les secouristes et hôpitaux syriens débordés par les victimes du séisme