PUBLICITÉ

Perquisition au siège de l'UEFA

Perquisition au siège de l'UEFA
Tous droits réservés 
Par Vincent Ménard avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les policiers suisses ont effectué ce mercredi une perquisition au siège de l’UEFA à Nyon, sur les rives du lac Léman. Suite aux révélations des

PUBLICITÉ

Les policiers suisses ont effectué ce mercredi une perquisition au siège de l’UEFA à Nyon, sur les rives du lac Léman.

Suite aux révélations des “Panama Papers”, ils voulaient examiner des contrats signés en 2006 par Gianni Infantino, qui était alors le directeur juridique de l’instance européenne et qui est maintenant le président de la FIFA.

Une société offshore, Cross Trading, avait acheté les droits de retransmission télévisée de la Ligue des champions pour l’Equateur moyennant 111.000 dollars avant de les revendre pour 311.000 dollars, soit quasiment le triple.

Le bureau du procureur général suisse assure “qu’aucune personne en particulier n’est visée par la procédure”.

Dans un communiqué, Gianni Infantino se dit lui déterminé à “faire toute la lumière sur cette affaire et à restaurer la réputation du football”.

Swiss police raid UEFA headquarters to examine Infantino contract reported in #PanamaPapers: https://t.co/23cF6K0eZ9pic.twitter.com/gOq8ks3R9s

— Reuters World (@ReutersWorld) April 6, 2016

En attendant, les “Panama Papers” ont fait une première victime de choix, l’avocat uruguayen Juan Pedro Damiani.

Ce membre de la commission d‘éthique de la FIFA a été poussé à la démission en raison de ses liens sulfureux.

Juan Pedro Damiani a travaillé pour trois hommes inculpés par la justice américaine pour corruption.

Juan Pedro Damiani has resigned from the FIFA ethics committee in Panama Papers fallout, FIFA says https://t.co/VlKXpScXgt

— AFP news agency (@AFP) April 6, 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

"Panama Papers" : et maintenant Gianni Infantino

Evasion fiscale : la liste noire des "Panama Papers"

Mondial 2022 : le Maroc rêve de battre l'Espagne pour aller en quart de finale