PUBLICITÉ

Des 'Nuit Debout' partout en France : "Quelque chose est en train de se lever"

Des 'Nuit Debout' partout en France : "Quelque chose est en train de se lever"
Tous droits réservés 
Par Olivier Peguy avec AGENCES
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ces rassemblements citoyens dépassent la seule contestation de la loi travail qui, elle aussi, continue de mobiliser dans les rues.

PUBLICITÉ

En France, le mouvement citoyen “Nuit debout” semble prendre de l’ampleur. En témoignent tous les rassemblements organisés ce samedi soir à travers la France.

#NuitDebout#Lyonpic.twitter.com/KLWDmkJ518

— Ghadakpour Nima (@GhadakpourN) 9 avril 2016

Par milliers, des citoyens se mobilisent la nuit durant pour dire leur envie d’une autre société.

Quelque chose est en train de se lever“, a lancé à Paris face à la foule l‘économiste Frédéric Lordon.

Occuper la place de nuit, c’est aller contre le couvre-feu intellectuel. C’est aussi le seul temps restant dans nos vie modernes pour parler des problèmes de notre société. Et rester debout, c’est ne pas demeurer assis, courbé, prostré“, fait observer à Reims Antoine Farcette, 23 ans, étudiant en droit.

Le mouvement est né il y a 10 jours, à Paris, indépendamment des partis et des syndicats.
L‘élément déclencheur a été la loi de réforme du code du travail, qui suscite une vive contestation.

Journée d’action contre la loi travail

Cela se traduit toujours par des défilés encadrés par les syndicats et les organisations étudiantes et lycéennes.
Ce samedi, des milliers de personnes ont ainsi marché dans les rues des grandes villes. Mais la mobilisation était moins importante que lors des précédentes journées d’action.

Quelques heurts ont éclaté en marge des défilés, entre militants radicaux et forces de l’ordre. La police a procédé à des interpellations.

Les images des incidents en marge des manifestations contre la loi Travail https://t.co/pDrcLBDUtN

— Le HuffPost (@LeHuffPost) 9 avril 2016

Une nouvelle mobilisation contre la loi travail est prévue le 28 avril.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Réforme du travail : les Français dans la tourmente

En Géorgie, la loi sur l'influence étrangère polarise la société

No Comment : Les habitants de Nouméa s'unissent pour déblayer les rues