EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

La Syrie au centre du sommet de l'Organisation de la coopération islamique

La Syrie au centre du sommet de l'Organisation de la coopération islamique
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L’ensemble des ministres des affaires étrangères des pays membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) avaient fait le déplacement à

PUBLICITÉ

L’ensemble des ministres des affaires étrangères des pays membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) avaient fait le déplacement à Istanbul.
57 ministres au total venus discuter des sujets brûlants du moment: Libye, Yémen…et bien sûr la situation en Syrie.

Meeting of Council of Foreign Ministers in the margins of 13th Islamic Summit has started in #İstanbul. pic.twitter.com/afKGkYyhb8

— Mevlüt Çavuşoğlu (@MevlutCavusoglu) 12 avril 2016

En amont de l’arrivée des chefs d’Etat, ils ont donné le ton de cette rencontre.
“ En tant que monde islamique, il est temps pour nous de mettre un terme aux événements survenant en Syrie. Nous devons faire tous les efforts nécessaires afin d’apporter la paix en Syrie. Il est évident que ces changements ne peuvent avoir lieu avec Bachar al-Assad qui opprime son peuple et déclenche un conflit sectaire”, a commenté Mevlüt Çavuşoğlu, ministre turc des affaires étrangères.

Dès jeudi, les chefs d’Etat sont attendus. Parmi eux le roi Salmane d’Arabie Saoudite ou Mahmoud Abbas, le président palestinien.

En 2011, Tawakkol Karman a obtenu le prix Nobel de la paix. La militante d’origine yéménite-turque participe cette année au sommet et elle attend beaucoup de cette rencontre.

_“Nous demandons aux participants au congrés qu’il y ait des efforts clairs pour combattre la tyrannie, la corruption et le terrorisme, car le terrorisme est le fruit de la tyrannie et la corruption est le fruit d’une absence de démocratie, de droits de l’homme et de developpement”_a plaidé la jeune femme.

La question palestinienne devrait ainsi être au centre des discussions. Mahmoud Abbas, le président palestinien est attendu dès jeudi à Istanbul.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La ville turque de Kilis frappée par des roquettes tirées depuis la Syrie

Syrie : des élections législatives très controversées

Ankara et Athènes veulent surmonter leurs différends