EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Michel Platini joue son va-tout au Tribunal Arbitral du Sport

Michel Platini joue son va-tout au Tribunal Arbitral du Sport
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Michel Platini a affiché sa confiance à son arrivée au Tribunal Arbitral du Sport, la plus haute juridiction sportive internationale située à

PUBLICITÉ

Michel Platini a affiché sa confiance à son arrivée au Tribunal Arbitral du Sport, la plus haute juridiction sportive internationale située à Lausanne, en Suisse. Il espère bien parvenir à faire lever sa suspension décrétée par la Fifa.

A son arrivée au tribunal ce vendredi matin, il a fait face à l’assaut des journalistes. “C’est le match qui commence et on est tous sur la même ligne”, a t-il dit, “j’espère que le résultat sera bon. Bien sûr, je suis optimiste”.

La décision des juges déterminera notamment si l’ancien N.10 des Bleus présidera ou non l’UEFA pour l’Euro 2016.

“Si je suis réhabilité dans mes droits je serai à l’Euro, sinon… j’ecouterai les commentateurs”, a t-il ironisé.

La justice interne de la Fifa l’a suspendu fin décembre pour six ans. En cause : un paiement suspect de 1,8 million d’euros versé pour un travail de conseiller pour l’ex-président Joseph Blatter. Les deux hommes avaient été jugés coupables “d’abus de position”, de “conflit d’intérêts” et de “gestion déloyale” par la Fifa. Joseph Blatter, également suspendu pour six ans, doit d’ailleurs être entendu en tant que témoin par le TAS. L’audience va durer toute la journée. La décision des juges sera ensuite connue dans les prochains jours. L’euro 2016 en France démarre le 10 juin prochain.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Lionel Messi Ballon d'or pour la 3e fois consécutive

La FIFA suspend l'ex-président de la Fédération espagnole de foot Rubiales pour trois ans

Scandale à la Fédération espagnole de football : pourquoi est-il si difficile d'évincer Luis Rubiales ?