EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

La cellule terroriste de Verviers devant la justice belge

La cellule terroriste de Verviers devant la justice belge
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le procès des terroristes de Verviers s’ouvre ce lundi sous haute sécurité à Bruxelles. 16 prévenus sont poursuivis pour avoir planifié des attentats

PUBLICITÉ

Le procès des terroristes de Verviers s’ouvre ce lundi sous haute sécurité à Bruxelles. 16 prévenus sont poursuivis pour avoir planifié des attentats en janvier 2015. Seuls sept d’entre eux seront présents devant le tribunal correctionnel . Les neuf autres sont en fuite, probablement en Syrie.

De la #Belgique au #13novembre: le procès de la cellule de #Verviers s'ouvre ce lundi https://t.co/9AEsYOdN1Tpic.twitter.com/MomPqD1Ind

— actualités_Fr (@Symbol_FR) 9 mai 2016

Procès | #Verviers, cellule souche des attentats de Paris et Bruxelles ► https://t.co/EQ4fRtPXrn cc ChPiret</a> <a href="https://t.co/17K2y41jxP">pic.twitter.com/17K2y41jxP</a></p>&mdash; France Inter (franceinter) 9 mai 2016

#Verviers
Certains avocats de la défense vont demander le renvoi. En raison de la grève dans les prisons, ils n'ont pas pu voir leur client

— Charlotte Piret (@ChPiret) 9 mai 2016

Le groupe de Verviers avait un leader présumé : Abdelhamid Abaaoud, mort dans l’assaut policier à Saint-Denis, cinq jours après les attentats parisiens. Cette cellule belge est présentée comme l’embryon de celle qui frappera dix mois plus tard à Paris, le 13 novembre 2015 et, à Bruxelles, le 22 mars dernier.

Le 15 janvier 2015, huit jours après la tuerie à Charlie Hebdo et à l’Hyper Cacher en France, la Belgique découvre qu’un projet d’attentat, dont les cibles ne sont pas identifiées, se préparait à Verviers, lors de l’assaut d’un appartement. Les membres de la cellule avaient évoqué leurs projets alors que cet appartement était sous écoute, ce qui a permis leur neutralisation et probablement d‘éviter un bain de sang en Belgique.

Enlever une autorité belge, la décapiter en direct et diffuser les images sur les réseaux sociaux #Verviershttps://t.co/Cq9PgYmHX9

— 7sur7 (@7sur7) 3 mai 2016

avec AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Attentat de Bruxelles: le ministre belge de la Justice démissionne

Attentat de Bruxelles : "Le terrorisme ne vaincra jamais", affirme Alexander De Croo

Belgique : la plupart des auteurs des attentats de Bruxelles ont été lourdement condamnés