PUBLICITÉ

Les Suisses rejettent massivement le revenu de base inconditionnel

Les Suisses rejettent massivement le revenu de base inconditionnel
Tous droits réservés 
Par Julien Pavy avec AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'idéé paraissait utopique : salariés ou sans emploi percevraient chaque mois plus de 2.000 euros. 77 % des électeurs suisses ont dit non à cette proposition.

PUBLICITÉ

L’idéé paraissait utopique : un revenu de base pour tous, quel que soit son statut : salariés ou sans emploi percevraient chaque mois plus de 2.000 euros. Les Suisses étaient appelés ce dimanche à se prononcer sur cette proposition. Et ils l’ont massivement rejetée. Près de 77 % des votants ont dit non.

Mais dans le camp du oui, ce résultat est pourtant accueilli comme une victoire :

“Plus de 20 %, cela veut dire que une personne sur cinq qui a le droit de vote estime que cette proposition va dans la bonne direction. L’idée a été lancée”, se réjouit Daniel Häni, le promoteur de l’Initiative pour le Revenu de Base.

“Le résultat, il se reflète dans les sourires, dans cette belle fête. C’est une émotion positive, la notion d’une envie de changement, d’une nouvelle société”, dit ce militant.

Toute la classe politique suisse, hormis les Verts, avait appelé à voter contre le revenu de base inconditionnel, estimant qu’il affaiblirait la valeur Travail et nuirait à la compétitivité.

Pour le camp du oui, c’est en revanche un moyen de s’adapter à une société en pleine mutation, où l’emploi et l’Etat social sont de plus en plus affectés.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les Suisses disent non au revenu de base inconditionnel

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le revenu universel

Le lac Léman menacé par des températures élevées