PUBLICITÉ

Violences à Marseille : les hooligans russes ont échappé à la police

Violences à Marseille : les hooligans russes ont échappé à la police
Tous droits réservés 
Par Julien Pavy avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Dix personnes devaient être jugées ce lundi en comparution immédiate. Parmi elles figurent six Britanniques, un Autrichien, et trois Français, mais aucun Russe, alors que des dizaines d'entre eux

PUBLICITÉ

Le début de l’Euro de football a été terni par les violences qui ont éclaté ce week-end en marge du match Angleterre-Russie à Marseille. Dix personnes devaient être jugées ce lundi en comparution immédiate. Parmi elles figurent six Britanniques, un Autrichien, et trois Français, mais aucun Russe, alors que des dizaines d’entre eux ont été impliqués dans les affrontements. Ils ont réussi à passer entre les mailles du filet, comme l’a expliqué en conférence de presse le procureur Brice Robin :

“Il y a eu environ 150 supporters de nationalité russe qui sont en réalité des hooligans qui ont l’habitude et qui s’entraînent pour ce type d’agissements. Vous savez que quelques-uns se sont présentés par avion à Marignane et ont été refoulés du territoire national. Malheureusement, d’autres sont vraisemblablement venus par d’autres moyens de locomotion et donc se sont préparés pour des interventions hyper rapides et hyper violentes.”

Euro 2016 : le témoignage de Vladimir, hooligan russe présent à Marseille https://t.co/ZnjY2U9McSpic.twitter.com/jFxw1vK4a5

— Le Point (@LePoint) 12 juin 2016

Ces violences ont fait une trentaine de blessés, tous Britanniques. L’un d’entre eux, grièvement touché, se trouve toujours dans un état critique, mais stable.

L’UEFA a prévenu que les équipes d’Angleterre et de Russie seraient disqualifiées si de telles violences venaient à se répéter.

[Au fil de l'Euro] L'UEFA menace la Russie et l'Angleterre de disqualification https://t.co/QvBRJjRbGtpic.twitter.com/1UxL9ewjfD

— Libération (@libe) 12 juin 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le gouvernement français propose la prohibition de l'alcool en marge des matches de l'Euro

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron se rend dans l'archipel français

Nouvelle-Calédonie : un sixième homme est mort dans des affrontements