France : Etat islamique revendique l'attaque de l'église

France : Etat islamique revendique l'attaque de l'église
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un prêtre a été égorgé dans une église de Normandie. L'Etat islamique revendique l'attaque.

PUBLICITÉ

La commune de Saint-Etienne-du-Rouvray est sous le choc.

Pendant la messe ce mardi matin, deux hommes se sont introduits dans l‘église de cette petite ville, près de Rouen, alors que cinq personnes se trouvaient à l’intérieur.

Ils ont égorgé le prêtre Jacques Hamel, âgé de 86 ans, et blessé plusieurs personnes dont une grièvement, avant d‘être abattu par la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) de Rouen alors qu’ils sortaient de l‘église.

L’Etat islamique a revendiqué l’attaque, par le biais de son agence de propagande Amaq. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’un des deux assaillants, était fiché “S” pour radicalisation. Il avait tenté de rallier la Syrie en 2015 et avait été, à son retour, mis en examen pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste et placé en détention provisoire, avant d‘être libéré sous bracelet électronique.

14h20 sur le fil Telegram de l'agence Amaq (EI), message de revendication. pic.twitter.com/7kIqtFcPOK

— Abdelhak El idrissi (@Abd_Al_Hak) 26 juillet 2016

Le président français, lui-même originaire de Normandie, s’est rendu rapidement sur place.

Nous sommes face à une épreuve, une de plus parce que la menace est très élevée. Et elle reste très élevée après tous ce qu’on a vécu ces derniers jours et même ces dernières années, a déclaré le chef de l’Etat. Nous sommes face à un groupe Daesh qui nous a déclaré la guerre. Nous devons mener cette guerre, par tous les moyens, dans le respect du droit, ce qui fait que nous sommes une démocratie.

Jacques Hamel, “curé de campagne“ et martyr https://t.co/e2ugjSvLZK#SaintEtienneDuRouvray#Daech#JacquesHamelpic.twitter.com/TB8TK6ajtI

— La Vie (@LaVieHebdo) 26 juillet 2016

François Hollande a indiqué qu’il recevrait l’archevêque de Rouen dès aujourd’hui, et les représentants des autres cultes mercredi matin.

#SaintEtienneDuRouvray : le PR fhollande</a> réunira demain matin la Conférence des représentants des cultes en France <a href="https://t.co/OUYuaxuhtb">pic.twitter.com/OUYuaxuhtb</a></p>&mdash; Élysée (Elysee) 26 juillet 2016

L’attaque de ce mardi n’est pas sans rappeler le projet d’attentat visant une église catholique de Villejuif, déjoué en avril 2015.

Parmi les cibles de l’organisation Etat islamique, figurent en bonne place les lieux de culte, dont les 45 000 églises catholiques de France.

Cette attaque intervient seulement douze jours après l’attentat de Nice, lui aussi revendiqué par Daesh, alors que débutent aujourd’hui les Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ) à Cracovie.

Dans un communiqué, le Pape a fustigé “un meurtre barbare“ et condamné “de la manière la plus radicale toute forme de haine“.

L’innommable arrive“, a déclaré l’archevêque de Rouen, Mgr Dominique Lebrun, depuis Cracovie (Pologne) où il assistait à l’ouverture des JMJ. Le prélat devait rentrer dans l’après-midi en France.

Une cellule psychologique a été ouverte dans la commune de 29 000 habitants. La section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisie de l’enquête, confiée à la Sous-direction antiterroriste (SDAT) et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Paris se débarrasse-t-elle de ses migrants en vue des JO ?

Disparition du petit Emile : les ossements de l’enfant ont été retrouvés

Après l’attentat à Moscou, la peur d’une résurgence du terrorisme dans les pays européens