PUBLICITÉ

Turquie : Erdogan fait son mea culpa après le putsch raté

Turquie : Erdogan fait son mea culpa après le putsch raté
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Non pas pour regretter les purges mais pour avoir été proche de Fetullah Gülen, l'influent imam accusé d'avoir fomenté le coup d'Etat.

PUBLICITÉ

Trois semaines après le coup d’Etat manqué en Turquie, le président Erdogan a fait mercredi son mea culpa devant un parterre de religieux.
Non pas pour regretter l’ampleur des purges qui ont suivi le putsch mais pour avoir été proche de Fetullah Gülen et se son mouvement Hizmet que le président turc considère comme responsable du putsch.

Turquie: mea culpa d'Erdogan qui n'a pas su révéler “le vrai visage” de Gülen https://t.co/X6aKSvbajL

— RTBF info (@RTBFinfo) 3 août 2016

Mercredi le président Turc a reçu le soutien implicite du secrétaire général du Conseil de l’Europe qui a reconnu le besoin de “nettoyer” le pays après le coup d’Etat raté. Mais à condition de respecter l’Etat de droit.

Turquie: le Secrétaire général du Conseil de l'Europe comprend le “nettoyage” post-coup d'Etat https://t.co/9i616oFtDR

— RTBF info (@RTBFinfo) 3 août 2016

Erdogan, lui, a promis le pire aux partisans de Fetullah Gülen. “A partir de maintenant, qui que ce soit qui prêtera l’oreille aux délires de ce charlatan, de ce chef terroriste en Pennsylvanie, doit être prêt à en assumer les conséquences”, a déclaré le président turc.

Fetullah Gülen, réfugié aux Etats-Unis depuis 1999 a condamné personnellement la tentative de coup d’Etat. Mais certains membres de son immense organisation feraient partie des complotistes.
La Turquie a demandé son extradition à Washington.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

UE-Turquie : l'accord sur les migrants à l'épreuve des tensions

Turquie : Erdogan accuse les Occidentaux de soutenir "le terrorisme" et les putschistes

Espagne : saisie record d'une drogue de synthèse appartenant à un cartel mexicain