Agression inventée à RIO : Lochte assume "l'entière responsabilité" du scandale

Agression inventée à RIO : Lochte assume "l'entière responsabilité" du scandale
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le nageur américain Ryan Lochte et ses trois coéquipiers avaient prétendu avoir été agressés par de faux policiers à Rio.

PUBLICITÉ

Après s‘être excusé via son compte Twitter, Ryan Lochte se confesse à la télévision américaine.

Le nageur américain avait prétendu avoir été agressé avec ses trois coéquipiers par de faux policiers dans une station-service de Rio.

Un mensonge que le sextuple champion olympique a reconnu dans un entretien accordé à NBC.

J’assume l’entière responsabilité de tout cela. J’ai exagéré cette histoire et si je ne l’avais pas fait, on ne serait pas dans ce pétrin. Rien de tout cela ne serait arriver sans mon comportement immature“, a déclaré le nageur, lui qui a décroché l’or au relais 4×200 m libre à Rio.

More details on MLauer</a>&#39;s exclusive interview with <a href="https://twitter.com/RyanLochte">RyanLochte: https://t.co/wVY5PIRH2m

— TODAY (@TODAYshow) 20 août 2016

Devenus la risée des Américains, Lochte et ses coéquipiers s‘étaient en fait querellés avec le vigile de la station alors qu’ils rentraient d’une soirée arrosée au Club France. Ils auraient uriné sur les murs et vandalisé les toilettes.

Mira a este. RyanLochte</a> pretending an "I over-exaggerated" from cozy USA does it. Such an arrogant prick and disgrace <a href="https://twitter.com/hashtag/Rio2016?src=hash">#Rio2016</a></p>&mdash; Victor Alonso (vittorpia) 21 août 2016

Les quatre nageurs sont rentrés aux Etats-Unis. Deux d’entre eux, Gunnar Bentz et Jack Conger, avaient d’abord été débarqués sans ménagement de leur avion à Rio avant d‘être relâchés rapidement.

Le quatrième James Feigen a accepté une transaction pénale, en reversant près de 11 000 dollars à une association caritative.

Le Comité international olympique (CIO) a ouvert une enquête disciplinaire.

Dans un communiqué sur son compte Twitter, Lochte avait déjà présenté vendredi ses excuses “pour ne pas avoir fait plus attention et ne pas avoir été plus franc dans la manière dont j’ai raconté les événements“ :

https://t.co/n82dZH2gflpic.twitter.com/rGp1nmA94G

— Ryan Lochte (@RyanLochte) 19 août 2016

avec AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ryan Lochte replonge

Nouvel An : 65 000 baigneurs ont bravé le froid pour se jeter à l’eau aux Pays-Bas

Italie : spectaculaires plongeons du haut de la falaise