PUBLICITÉ

Haïti craint un pic d'épidémie de choléra après l'ouragan

Haïti craint un pic d'épidémie de choléra après l'ouragan
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

A Haïti, après l’ouragan Matthew, c’est désormais l‘épidémie de choléra qui inquiète, en particulier dans la région la plus dévastée, la péninsule qui se trouve au Sud-Ouest de…

PUBLICITÉ

A Haïti, après l’ouragan Matthew, c’est désormais l‘épidémie de choléra qui inquiète, en particulier dans la région la plus dévastée, la péninsule qui se trouve au Sud-Ouest de l‘île.

Au total, 300 cas suspects de choléra ont été recensés dans le pays. L‘épidémie, réapparue sur l‘île après le séisme de 2010, se transmet par l’eau contaminée.

Choléra à Haïti : «Il y a un très haut risque de recrudescence de l’épidémie» après le passage de Matthew https://t.co/5LVDvPIqpXpic.twitter.com/itGdRgrq5X

— Libération (@libe) 11 octobre 2016

Plus de 175 000 sinistrés de l’ouragan ont besoin d’aide urgente.

“Nous avions deux actions urgentes à mener. Il y a l’action de court terme : les gens qui sont dans les abris, il faut les nourrir. Il faut leur donner de l’eau à boire. Il faut leur donner des médicaments pour éviter cette propagation du choléra”, a déclaré Jocelerme Privert, le président provisoire haïtien.

Le président provisoire haïtien a qualifié l’ouragan de désastre écologique. Saluant l’aide étrangère, il a cependant précisé que des promesses n’ont pas encore été matérialisées.

Dans un pays qui vit sous perfusion de l’aide internationale, il a souhaité que celle-ci reste provisoire.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Inondations au Brésil : au moins 66 morts et 101 disparus

Kenya : la rupture d'un barrage provoque la mort d'au moins 45 personnes

La course contre la montre à Taïwan pour sauver les personnes disparues après le séisme