EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Daesh à Mossoul : "Nous allons couper la tête de ce serpent"

Daesh à Mossoul : "Nous allons couper la tête de ce serpent"
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les forces irakiennes aux portes de Mossoul. Le Premier ministre irakien promet de couper la tête du serpent Daesh.

PUBLICITÉ

Les forces irakiennes n’avaient plus ce lundi qu’un village à capturer pour prendre position à la périphérie est de Mossoul,désormais sous pression de tous les côtés. Selon un commandant, elles n‘étaient qu‘à 2,5 km, à la mi-journée.

L’offensive pour libérer le bastion du groupe Etat islamique est entrée dans sa troisième semaine.

La bataille de Mossoul en quatre cartes, du 17 au 31 octobre. #AFP par AFPgraphics</a> <a href="https://t.co/NLMPY34pwr">pic.twitter.com/NLMPY34pwr</a></p>&mdash; Agence France-Presse (afpfr) 31 octobre 2016

Une fois en position autour de Mossoul, les forces irakiennes devraient ensuite entamer un siège et tenter d’ouvrir des couloirs sécurisés pour faciliter la fuite des habitants.

Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi explique qu’ils vont “piéger Daesh par tous les côtés. Nous allons couper la tête de ce serpent. Ils n’auront pas de moyen de s‘échapper, aucune issue. Ils n’ont pas le choix : soit ils se rendent, soit ils meurent.”

Le Premier ministre s’exprimait depuis Qayyara. Plus au nord, vers Bashiqa, les Irakiens fuient Daesh, les combattants jihadistes sont toujours dans leur village. Plus de 150 familles sont arrivées ces dernières heures, affamées, assoiffées. Elles sont prises en charge par les peshmergas kurdes qui se battent ici aussi pour libérer la région.

En images : près de Mossoul, au feu contre l’Etat islamique https://t.co/TcYSQAUIcv

— Le Monde (@lemondefr) 30 octobre 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

8 000 familles, le "bouclier humain" de l'État islamique dans la bataille de Mossoul

Après Mossoul, Raqa en ligne de mire de la coalition

Frappes massives américaines en Syrie et en Irak : au moins 18 combattants pro-Iran tués