Alep : "pause humanitaire" vendredi pendant 10 heures

Alep : "pause humanitaire" vendredi pendant 10 heures
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'annonce a été faite ce mercredi par l'armée russe alors que les combats se poursuivent entre l'armée syrienne et les rebelles.

PUBLICITÉ

Une nouvelle “pause humanitaire” à Alep, deuxième ville syrienne ravagée par des bombardements, sera mise en place vendredi pendant dix heures sur ordre du président Vladimir Poutine, a annoncé ce mercredi l’armée russe dans un communiqué.

En attendant, les combats se poursuivent notamment dans l’ouest de la ville. Depuis vendredi, les rebelles opposés au président syrien mènent une offensive lancée depuis l’extérieur de la ville pour briser le siège imposé par le régime aux quartiers d’Alep tenus par l’opposition. Plus de 250.000 personnes y vivent, privées d’aide humanitaire depuis juillet et menacées de pénurie alimentaire, selon l’ONU.

D’après l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, les tirs de roquettes et d’obus venant des quartiers rebelles ont tué 51 civils, dont 18 enfants, depuis vendredi. Les groupes rebelles armés comme les forces gouvernementales et leurs alliés sont accusées de possibles crimes de guerre par l’ONU.

#Alep: la poursuite des hostilités entraîne 1 grand nombre de victimes civiles & crée 1 atmosphère de terreur https://t.co/lK7yBRwILj#Syrie

— Nations Unies (ONU) (@ONU_fr) 2 novembre 2016

L’armée syrienne, soutenue par l’aviation russe, a lancé le 22 septembre une vaste offensive pour reprendre les quartiers est d’Alep, seconde ville de Syrie divisée entre les forces fidèles au régime et les rebelles depuis 2012.

De son côté, le président Bachar el-Assad entend rester au pouvoir jusqu‘à l’expiration de son troisième mandat en 2021. C’est ce qu’il a assuré à des journalistes britanniques et américains reçus à Damas.

Avec agence (AFP)

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

À Athènes, Sergueï Lavrov réclame une "coopération honnête" en Syrie

Syrie : Bachar el-Assad veut rester au pouvoir jusqu'en 2021

Syrie : 2000 réfugiés pris au piège en plein désert