PUBLICITÉ

Nouvelles manifestations anti-Trump deux jours après la victoire républicaine

Nouvelles manifestations anti-Trump deux jours après la victoire républicaine
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Deuxième jour de manifestations anti Trump dans plusieurs villes des Etats-Unis. Les mécontents sont en majorité des étudiants.

PUBLICITÉ

L‘élection de Donald Trump ne passe toujours pas, pour de nombreux Américains. Comme la veille, des centaines de personnes, en grande partie des étudiants, ont manifesté à travers tout le pays, et en particulier devant les propriétés du magnat de l’immobilier élu président. Washington, Baltimore, Philadelphie et New York, Los Angeles, San Francisco, Oakland en Californie, Denver au Colorado ou encore au Texas, l’amertume et la crainte sont palpables.

“Nous sommes beaucoup plus nombreux qu’eux, lance une jeune femme. Hillary a remporté le vote populaire, l’amour que Trump déteste. On doit continuer la bataille, s’il vous plait.”

“Donald Trump doit savoir que nous sommes mécontents de ce qu’il a dit, ajoute une autre femme, et tant qu’il ne s’est pas excusé et présenté comme un vrai Américain pour tous les Américains, il doit démissionner.”

“Nous sommes un pays d’immigrants, crie une manifestante dans un mégaphone. Nous sommes un pays de travailleurs acharnés. Et les plus faibles ont toujours apporté quelque chose à ce pays”.

Cette petite fille a pris la parole lors d'une manifestation contre Donald Trump et tous les adultes se sont tus https://t.co/06IuxZBgml

— Le HuffPost (@LeHuffPost) 10 novembre 2016

Pendant la campagne, beaucoup d’Américains ont été choqués par les déclarations de Donald Trump sur les femmes, les immigrés, les musulmans ou encore les réfugiés. Aujourd’hui, ils ont peur qu’il mette ses promesses en oeuvre lorsqu’il prendra ses fonctions le 20 janvier. > Just had a very open and successful presidential election. Now professional protesters, incited by the media, are protesting. Very unfair!

— Donald J. Trump (@realDonaldTrump) 11 novembre 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

New York touché par un séisme de magnitude 4,8

Bande de Gaza : des discussions “positives” en vue d’une trêve

Les États-Unis sous la menace d'un shutdown, les élus votent in extremis un nouveau budget