Croatie : une marée humaine pour commémorer les 25 ans du martyre de Vukovar

Croatie : une marée humaine pour commémorer les 25 ans du martyre de Vukovar
Par Julien Pavy
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Assiégée pendant trois mois par l'armée yougoslave et les paramilitaires serbes, la ville croate était tombée le 18 novembre 1991.

PUBLICITÉ

En Croatie, des dizaines de milliers de personnes ont commémoré ce vendredi le massacre de Vukovar, ville martyre de la Guerre d’indépendance croate. Assiégée pendant trois mois par l’armée yougoslave et les paramilitaires serbes, la ville était tombée le 18 novembre 1991. Bilan : plus de 1.600 morts, essentiellement des civils, et près de 300 disparus. 25 ans après, les blessures sont intactes.

Marching through #Vukovar to remember. 25 years. pic.twitter.com/qEk6OVnYV5

— Andrew Dalgleish (@a_dalgleish) 18 novembre 2016

“Je ne pourrai pas remercier assez ces personnes qui sont venues en si grand nombre pour rendre hommage à la fois aux morts et à tous ces Croates qui ont défendu Vukovar”, explique cet ancien combattant.

“Je recherche ma fille depuis 1991. Mes sentiments, il y a 25 ans, sont les mêmes qu’aujourd’hui”, dit cette femme.

Une cérémonie a eu lieu devant l’hôpital, où les paramilitaires serbes avaient emmené de force quelque 250 personnes avant de les exécuter.

Débutée en août 1991, la bataille de Vukovar est l’une des plus violentes qu’a connue l’Europe depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. La ville fut pratiquement rasée par les bombardements, et les civils contraints de se réfugier dans les sous-sols. Après la prise de la ville, quelque 22.000 habitants furent expulsés.

Today we remember the heroic #Vukovar ❤️
Vukovar #MemorialDay is a story of love, strength, pain and life✌️
Instagram photo by ivonavrcek pic.twitter.com/DHCIaQc6wp

— Croatia Full of life (@Croatia_hr) 18 novembre 2016

Avec AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'ONU suspend la distribution de l'aide dans le nord de la bande de Gaza

Guerre en Ukraine : 150 000 Russes et 16 000 Ukrainiens sont partis vivre en Serbie

L'interdiction du dinar serbe au Kosovo réveille les tensions