Espagne : mort de Rita Barberá, figure contestée de la droite

Espagne : mort de Rita Barberá, figure contestée de la droite
Par Christophe Garach
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

C‘était l’une des figures de proue de la vie politique espagnole.

PUBLICITÉ

C‘était l’une des figures de proue de la vie politique espagnole. Mercredi, la sénatrice de droite Rita Barberá est dédédée d’une crise cardiaque dans un hôtel de Madrid. Elle avait 68 ans.

Rita Barberá disparaît en emportant avec elle de nombreux secrets. Elle était impliquée dans plusieurs cas de corruption en lien avec le Parti Populaire.

Proche de Mariano Rajoy, l’actuel Premier ministre, la sénatrice avait été exclue de son parti en septembre.
Rajoy lui a rendu hommage.

L'Espagne en 2 tweets:Podemos refuse de rendre hommage à 1 personnalité décédée.1 ministre accuse certains d'avoir sa mort sur la conscience https://t.co/orhQaQlyvR

— Henry de Laguérie (@henrydelaguerie) 23 novembre 2016

La sénatrice venait de comparaître lundi devant le tribunal suprême de Madrid dans une affaire de blanchiment de capitaux destinés à financer son parti.

Ces poursuites découlaient d’une enquête judiciaire déclenchée en avril dernier contre le Parti Populaire à Valence, dans le cadre d’une enquête sur des malversations de fonds publics.

Lundi lors de sa dernière apparition, Rita Barberá avait nié avoir jamais ordonné aucun blanchiment d’argent.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Espagne : au moins quatre morts et plusieurs blessés après l'incendie d'un immeuble à Valence

Espagne : à Valence, la réglementation sur les trottinettes électriques va entrer en vigueur

Autriche : trois touristes sont morts dans une avalanche