PUBLICITÉ

Prison à vie pour le meurtrier de Jo Cox

Prison à vie pour le meurtrier de Jo Cox
Tous droits réservés 
Par Julien Pavy
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le meurtre de la députée travailliste avait eu lieu une semaine avant le référendum sur le Brexit. Jo Cox, 41 ans, militait pour le maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne.

PUBLICITÉ

L’assassin de la députée britannique Jo Cox a été condamné à la prison à vie, sans possibilité de libération anticipée. Le tribunal de Londres a pu établir que Thomas Mair, un sympathisant néo-nazi, avait prémédité son crime et qu’il avait agi par idéologie.

Le meurtre de la députée travailliste avait eu lieu le 16 juin dernier, soit une semaine avant le référendum sur le Brexit. Jo Cox, 41 ans, avait été tuée en pleine rue de plusieurs balles et coups de couteau. Elle militait pour le maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne.

Call Jo Cox’s murder what it was: an act of terrorism committed by a white fascist https://t.co/FAybzHstctpic.twitter.com/rfB8tKoCFE

— The Independent (@Independent) 23 novembre 2016

Ce crime avait bouleversé les Britanniques et entraîné la suspension de la campagne sur le Brexit. Pour son mari, Jo Cox a été tuée à cause de ses opinions politiques.

Mais Thomas Mair, lui, n’a jamais expliqué son geste et a plaidé non-coupable lors de son procès. Lors de son crime, il aurait crié “La Grande-Bretagne d’abord”, selon des témoins.

Avec AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Irlande du Nord : après deux ans de tumultes, le parlement va reprendre du service

Irlande du Nord : vers une levée du blocage des institutions

Le gouvernement britannique accusé de faire peur aux citoyens de l'UE pour qu'ils quittent le pays