Si elle était prévisible, la candidature de Manuel Valls est loin de faire l'unanimité

Si elle était prévisible, la candidature de Manuel Valls est loin de faire l'unanimité
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

À moins de deux mois de la primaire de la gauche un autre socialiste, Benoît Hamon (lui aussi candidat), réagit : “il a trop méthodiquement divisé la gauche pour être en capacité de la rassembler en s

PUBLICITÉ

À moins de deux mois de la primaire de la gauche un autre socialiste, Benoît Hamon (lui aussi candidat), réagit : “il a trop méthodiquement divisé la gauche pour être en capacité de la rassembler en si peu de temps”.

Autre réaction, celle d’Arnaud Montebourg :

Manuel #Valls candidat a proposé un discours d'opposant à sa propre politique. pic.twitter.com/zksZ9sVsgD

— Arnaud Montebourg (@montebourg) 5 décembre 2016

Des frondeurs socialistes à l’opposition de droite, tous reprochent à Manuel Valls de faire partie de l’un des gouvernements les plus impopulaires de la Ve République.

“Valls est comptable du bilan de François Hollande, puisque ce qu’ils ont en partage, c’est ce mauvais bilan, c’est plus d’un million de chômeurs en plus”, estime Thierry Solère, porte-parole de François Fillon.

Pour l’heure, huit candidats, dont Manuel Valls, sont en lice pour la primaire de la gauche qui se tiendra les 22 et 29 janvier prochains.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Elections européennes : les Républicains font campagne sur l'immigration à Menton

Paris se débarrasse-t-elle de ses migrants en vue des JO ?

Disparition du petit Emile : les ossements de l’enfant ont été retrouvés