PUBLICITÉ

Inde : Jayalalithaa, figure adulée du Tamil-Nadu, est morte

Inde : Jayalalithaa, figure adulée du Tamil-Nadu, est morte
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ses partisans vouaient un culte quasi mystique à cette figure politique majeure du grand Etat du sud du pays

PUBLICITÉ

Figure politique majeure en Inde, à la tête du Tamil-Nadu, Jayalalithaa Jayaram, est décédée lundi soir à 68 ans d’un arrêt cardiaque. Des dizaines de milliers de ses partisans se sont réunis pour pleurer celle qu’on appelait aussi “Amma”, “mère”. Dans la capitale de l’Etat, Chennai, les autorités ont mis en garde contre d‘éventuels débordements. Le Premier ministre indien Narendra Modi devait faire le déplacement dans la journée.

“Notre bien-aimée Dame de Fer de l’Inde (…) Amma n’est plus”, a tweeté son parti, l’All India Anna Dravida Munnetra Kazhagam (AIADMK). > Our beloved leader, The Iron Lady of India Puratchi Thalaivi Amma is no more.

— AIADMK (@AIADMKOfficial) 5 décembre 2016

Pictures from Rajaji Hall. pic.twitter.com/FeJ7Uz2Jpb

— AIADMK (@AIADMKOfficial) 6 décembre 2016

Pendant plus de 20 ans, par intermittence, elle a été la ministre en chef du Tamil Nadu, grand Etat du sud du pays. Les accusations de corruption et d’autoritarisme n’ont pas entamé sa popularité, qui confinait à l’adoration mystique.

Le culte autour de sa personne est tel que certains sont allés jusqu‘à se mutiler, et même se suicider, pour lui manifester leur soutien.

Avant la politique, Jayalalithaa s‘était fait connaître au cinéma, une carrière débutée dans les années 60, avec plus de 120 films à son actif.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Géorgie : la "Commission de Venise" appelle au retrait de la "loi russe"

Elections européennes : que veulent les électeurs et que promettent les candidats

Finlande : un député soupçonné de tirs devant une boîte de nuit