EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Syrie : offensive diplomatique pour un cessez-le-feu général

Syrie : offensive diplomatique pour un cessez-le-feu général
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Moscou, Ankara et Téhéran sont à la manoeuvre, mais chacun avec un agenda bien différent.

PUBLICITÉ

Après des semaines de bombardement en Syrie, un cessez-le-feu durable est-il désormais à portée de main?

Conforté par la reconquête sanglante des quartiers-est d’Alep, Moscou multiplie les contacts pour faire taire les armes, cette fois dans tout le pays, comme l’a expliqué vendredi Vladimir Poutine. “L‘étape suivante, c’est d’arriver à trouver un accord sur le cessez-le-feu sur tout le territoire syrien. Nous sommes en train de mener des discussions très intenses avec les représentants de l’opposition armée et avec la médiation de la Turquie”.

Après avoir parrainé le processus d‘évacuation des civils d’Alep, la Turquie se retrouve de nouveau au centre du jeu et doit aussi composer avec “l’Iran”: http://www.atlantico.fr/decryptage/syrie-cle-teheran-que-veut-vraiment-iran-pour-regime-bachar-el-assad-thomas-flichy-neuville-2412150.html, l’autre puissant allié de la Syrie.

#FactChecking L'incroyable intox de l'ambassadeur syrien à l'ONU pour démentir les accusations de massacre à #Alep#Syriepic.twitter.com/qE80×0hXvx

— franceinfo (@franceinfo) 15 décembre 2016

Mais la convergence russo-turco-iranienne s’arrête là. Si Ankara, comme les puissances occidentales, cherche à “stopper les massacres”;http://fr.euronews.com/2016/12/16/j-kerry-redoute-de-voir-alep-devenir-un-autre-srebrenica, et notamment ceux commis par le régime syrien, c’est pour mieux préparer la transition politique… sans Bachar al-Assad.
Un parti pris que ne partage, ni Moscou, ni Téhéran.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Alep : 55 blessés hospitalisés en Turquie

Alep : réunion d'urgence du Conseil de sécurité des Nations unies

La chute d'Alep saluée par Assad et ses partisans