DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Entreprises chinoises, stop à l'endettement

euronews_icons_loading
Entreprises chinoises, stop à l'endettement
Taille du texte Aa Aa

La Chine déterminée à agir face à l’endettement de ses entreprises, évalué aujourd’hui à 169 % du PIB.

Nous devons empêcher la dette des entreprises non-financières de grossir au-delà des niveaux actuels - Xu Shaoshi

Pékin redoute un phénomène de bulle spéculative susceptible de déstabiliser sa croissance économique. Un scénario conforté par les derniers chiffres de l’inflation : après plusieurs années de déflation, les prix à la production ont subitement explosé. Plus 5,5 % sur un an en décembre.

“Le désendettement doit se poursuivre efficacement conformément aux méthodes de marchés et dans le cadre de la loi. C’est le premier objectif, a expliqué le responsable en chef de la Commission nationale du développement et de la réforme (CNDR) Xu Shaoshi. Deuxième objectif, nous devons empêcher la dette des entreprises non-financières de grossir au-delà des niveaux actuels.”

En 2016, la croissance chinoise aurait atteint 6,7 %.

Pour poursuivre la transformation de son économie au profit du secteur tertiaire, Pékin s’engage par ailleurs à continuer la réduction de ses surcapacités de production, notamment dans les secteurs du charbon et de l’acier.