USA/Grande-Bretagne : une relation "fantastique"

USA/Grande-Bretagne : une relation "fantastique"
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Première conférence de presse de Donald Trump avec un dirigeant étranger. C'est avec la Britannique Theresa May, soutenue dans son Brexit.

PUBLICITÉ

La Première ministre britannique et le président américain ont tenu leur première conférence de presse commune. Theresa May est arrivée vendredi en milieu de journée à la Maison Blanche. Elle est le premier dirigeant étranger reçu par le nouveau président républicain, un beau coup diplomatique. Theresa May s‘était entretenue d’abord dans le Bureau ovale. Au menu, les liens commerciaux post-Brexit et l’occasion de donner une impulsion différente à la relation “fantastique”, basée sur le commerce et la coopération militaire, que Donald Trump envisage entre les Etats-Unis et le Royaume-Uni.

Negotiating with Donald Trump requires Theresa May to be pragmatic. Our word of the day: pic.twitter.com/IaV37BXCMw

— The Economist (@TheEconomist) January 27, 2017

La Première ministre a annoncé que le président américain Donald Trump se rendra en visite au Royaume-Uni cette année. Elle a assuré que le président lui avait confirmé qu’il était à 100% derrière l’Otan, après que Donald Trump a qualifié récemment l’Alliance d’obsolète.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Brexit : un revers juridique pour Theresa May

Theresa May : exercice diplomatique réussi auprès des Républicains

Quatre hauts diplomates américains renoncent à servir sous Donald Trump