Un bébé kangourou arboricole pointe le bout de son nez en Australie

Un bébé kangourou arboricole pointe le bout de son nez en Australie
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le zoo de Perth en Australie a publié des images d’Haroli, un petit kangourou arboricole.

PUBLICITÉ

Le zoo de Perth en Australie a publié des images d’Haroli, un petit kangourou arboricole. Bien à l’abri dans la poche marsupiale de sa mère, Doba, le jeune mâle est dorénavant aisément observable. Haroli, né en juillet dernier, ne tardera pas à quitter son cocon douillet. En général, les jeunes sortent de leur « nid » entre 6 et 8 mois.

Not only is Haroli a contender in #cuteanimaltweetoff, when he’s grown he will be vital to the World Zoo Association global breeding program pic.twitter.com/up88hIAbEd

— Perth Zoo (@PerthZoo) 3 février 2017

Il existe un dizaine de variétés de kangourous arboricoles, dont la taille varie entre 50 et 90 cm et le poids entre 6 et 15 kg. En liberté, ces animaux vivent dans des zones forestières du nord du Queensland en Australie et des deux entités qui forment la Nouvelle Guinée, la province indonésienne et la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Les kangourous arboricoles sont en danger en raison de la déforestation, pour les industries du bois, du riz ou du café. Ces petits marsupiaux sont également illégalement chassés.

Learn more about Tree Kangaroo’s and help save them from extinction! WWF</a> <a href="http://t.co/szmcoKCrDk">http://t.co/szmcoKCrDk</a> <a href="http://t.co/KuiqXzR1uJ">pic.twitter.com/KuiqXzR1uJ</a></p>— Charmaine Korff (aViewFromaHill) 28 août 2014

Le zoo de Perth fait partie d’un programme de conservation des kangourous arboricoles par l‘élevage. Selon les responsables du parc animalier, Haroli est le seizième male à naitre dans ce cadre.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Colère des agriculteurs européens : la plupart des grands barrages routiers ont été levés en France

France : un convoi de tracteurs roule vers Rungis

Emeutes mortelles et vague de pillages en Papouasie-Nouvelle-Guinée