Hollande à Trump : "pas de défiance"

Hollande à Trump : "pas de défiance"
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Réponse de François Hollande à Donald Trump.

PUBLICITÉ

Réponse de François Hollande à Donald Trump. Le président français a demandé à son homologue américain de “ne pas marquer de signe de défiance à l‘égard d’un pays ami”.

Donald Trump, lors d’un discours ce vendredi, a cité l’un de ses amis qui aurait dit qu’il ne venait plus en France à cause de la sécurité…

“Ici, il n’ y a pas de circulation d’armes, a dit François Hollande au salon de l’Agriculture, ici, il n’y a pas de personnes qui prennent des armes pour tirer dans la foule, pour simplement avoir la satisfaction de créer du drame ou de la tragédie. Il y a hélas du terrorisme, et nous devons lutter contre tous ensemble. Et je crois qu’il n’est jamais bon de marquer la moindre défiance à l‘égard d’un pays ami”.

“Paris n’est plus Paris”, déclaration reprise à son compte par Donald Trump… On n’y serait donc plus en sécurité ? Qu’en pensent les touristes à Paris, justement ?

“Il ne fait que les montrer du doigt de manière grossière”, dit ce Portugais.

“Oui, ça peut être dangereux ici, de même que ça peut être dangereux aux Etats-Unis, déclare un Espagnol, même si ils ferment leurs frontières et expulsent tous les Arabes”.

Donald Trump, depuis plusieurs semaines, multiplie les déclarations mettant en cause les politiques migratoires européennes, étant allé même jusqu‘à inventer des incidents en Suède…

To realDonaldTrump</a> and his friend Jim, in <a href="https://twitter.com/LaTourEiffel">LaTourEiffel we celebrate the dynamism and the spirit of openness of #Paris with Mickey & Minnie pic.twitter.com/VdIq3uWkO3

— Anne Hidalgo (@Anne_Hidalgo) February 24, 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

"Paris n'est plus Paris" selon Donald Trump

Procès Trump : aucun juré choisi à l'issue du premier jour

La loi texane criminalisant l'entrée illégale sur le territoire de nouveau suspendue en cour d'appel