PUBLICITÉ

Payée 90 euros, contre un empoisonnement

Payée 90 euros, contre un empoisonnement
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Malaisie, la police souhaite entendre un diplomate nord-coréen dans l'enquête sur l'empoisonnement du frère de Kim Jong-Un.

PUBLICITÉ

L’aéroport de Kuala lumpur va être nettoyé à fond pour éliminer toute trace possible du poison VX, ce poison qui a tué le demi-frère du leader nord-coréen. L’Indonésienne qui a projeté le liquide au visage de Kim Jong-Nam a été payée 90 dollars pour ce qu’elle pensait être une farce. L’autre suspecte vietnamienne a été prise de vomissements après le contact avec le VX.

Andreano Erwin, l’ambassadeur indonésien en Malaisie explique que “la suspecte a dit que quelqu’un lui a demandé de faire ça, avec quelque chose qui ressemblait à une huile pour bébé. Cette personne lui semblait japonaise ou coréenne.”

Murder at the airport: Reconstructing the crime scene around the death of Kim Jong Nam. https://t.co/58kKThKtuJpic.twitter.com/3xiuvAi3Tw

— Reuters Top News (@Reuters) February 24, 2017

En plus des deux femmes, un Nord-Coréen est en détention provisoire. La police recherche 8 autres personnes, dont Hyon Kwang Song, un diplomate nord-coréen de Kuala Lumpur.

“Comme l’inspection générale de police l’a dit, explique le policier Abdul Samah Mat, si ce diplomate ne répond pas en un temps raisonnable à notre demande de présentation, nous l’obligerons à se rendre.”

What killed Kim Jong Nam? The “chilling history of poison” https://t.co/0ZdEHlyxDvpic.twitter.com/OlnEM7X442

— Jack Board (@JackBoardCNA) February 16, 2017

Le VX aurait pu être dissimulé dans une valise diplomatique, qui évite les contrôles habituels à la douane. La Corée du Nord a fabriqué par le passé du VX et détiendrait selon les experts jusqu‘à 5.000 tonnes d’armes chimiques.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

NoComment. Le portrait de Kim Jong Un rejoint pour la 1ʳᵉ fois ceux de son père et grand-père

Dix ans après la disparition du vol MH370, le mystère reste entier

Moscou s'oppose à toute escalade dans la péninsule coréenne