DERNIERE MINUTE

Le nouveau décret migratoire de Trump ouvre la porte aux Irakiens

Le nouveau décret migratoire de Trump ouvre la porte aux Irakiens
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Donald Trump a signé une nouvelle version de son décret migratoire, le premier ayant été suspendu par un juge fédéral.

Principal changement : les citoyens irakiens ne sont plus concernés par l’interdiction d’entrée pour trois mois sur le sol américain, qui s’applique, en revanche, toujours à ces six pays majoritairement musulmans : Iran, Libye, Syrie, Somalie, Soudan et Yémen.

Et il y a une autre modification : “Aucune disposition de ce décret n’affecte les résidents permanents légaux, détenteurs de cartes vertes, ou les personnes autorisées à pénétrer dans notre pays”, explique John Kelly, le secrétaire à la Sécurité intérieure.

De nombreux diplomates avaient encouragé le président américain à épargner l’Irak, partenaire dans la lutte contre le terrorisme.

Enfin les réfugiés du monde entier tombent sous le coup d’une suspension pour quatre mois du programme d’admission aux Etats-Unis.

Le décret entrera en vigueur le 16 mars.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.