EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

A Jérusalem, la structure abritant le tombeau du Christ, selon la tradition chrétienne, a été rénovée

A Jérusalem, la structure abritant le tombeau du Christ, selon la tradition chrétienne, a été rénovée
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le lieu le plus saint du christianisme est enfin restauré.

PUBLICITÉ

Le lieu le plus saint du christianisme est enfin restauré. L‘édifice qui surplombe le tombeau où le Christ a été enterré, selon la tradition chrétienne, a retrouvé ses couleurs d’origine après dix mois de travaux. Une rénovation célébrée en présence du Premier ministre grec et de nombreux dignitaires religieux en cette église du Saint-Sépulcre à Jérusalem.

Ce matin, à 25 jours de la Résurrection de #Pâques, inauguration du #SaintSépulcre après 10 mois de travaux. #HolySepulchre#uniondeprièrepic.twitter.com/7P37IYLvOC

— Joël Luzenko ن (@JLuzenko) 22 mars 2017

“Cette restauration de l‘édicule sacré n’est pas seulement un présent pour notre Terre Sainte mais pour le monde entier, a déclaré le patriarche grec orthodoxe Theophilos III. L’unité manifestée avec cette restauration doit inspirer les peuples de notre région, en particulier en ces temps où le monde connaît des difficultés et une confusion incompréhensibles.”

Les travaux, d’un montant de quelques six millions d’euros, ont été financés par les trois confessions chrétiennes qui administrent le lieu – Grecs-Orthodoxes, Franciscains et Arméniens – mais aussi par de nombreux dons. L‘édicule a été démonté, nettoyé et reconstitué, et une fenêtre a été percée pour permettre aux pélerins de voir la pierre de l’ancien caveau.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Benjamin Netanyahu dissout le cabinet de guerre israélien

Les sirènes à Tel-Aviv pour la première fois depuis des mois, Hamas "tire un barrage" depuis Gaza

MAJ: Israël annule la décision de confisquer le matériel de diffusion d'AP