Mossoul: les civils pris au piège dans l'ouest de la ville

Mossoul: les civils pris au piège dans l'ouest de la ville
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les combats se poursuivent, pour reprendre Mossoul des mains du groupe Etat Islamique.

PUBLICITÉ

Les combats se poursuivent, pour reprendre Mossoul des mains du groupe Etat Islamique. Depuis le début de l’offensive lancée par les troupes irakiennes avec l’appui de la coalition, des dizaines de milliers d’habitants ont dû fuir, mais ils seraient bien plus nombreux à être pris au piège des affrontements dans la partie ouest de la ville.
“Ma famille était ici…” raconte un habitant en désignant les décombres d’une maison. “Nous étions cinq: ma mère, mes deux frères et deux de leurs enfants. Au total, avec les voisins, 22 personnes ont été tués ici, et l’un de mes frères est blessé, il a une jambe fracturée”.

Ce week-end, lemonde_inter</a> a consacré un cahier spécial à <a href="https://twitter.com/hashtag/Mossoul?src=hash">#Mossoul</a> sous le règne de l’Etat islamique <a href="https://t.co/66AdCbpl8B">https://t.co/66AdCbpl8B</a></p>&mdash; Le Monde (lemondefr) 3 avril 2017

Des habitants pris pour boucliers humains par les djihadistes, mais aussi touchés par les frappes de la coalition. Une enquête a été ouverte pour définir les responsabilités dans la mort de plus de 300 civils, au mois de mars. Une responsabilité déjà reconnue, en partie, par l‘état-major américain.

140 corps sortis des décombres du quartier du Nouveau Mossoul, lourdement bombardé https://t.co/AI1EovqGZqpic.twitter.com/uoDvY6It0d

— Mediapart (@mediapart) 3 avril 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Frappes massives américaines en Syrie et en Irak : au moins 18 combattants pro-Iran tués

Irak : Frappes contre une base militaire abritant des troupes américaines

Des inondations à Erbil, dans le Nord de l'Irak