Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Syrie: établir les responsabilités après l'attaque chimique présumée

Syrie: établir les responsabilités après l'attaque chimique présumée
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

L’attaque chimique présumée en Syrie s’est imposée comme le principal sujet de la rencontre internationale consacrée à la reconstruction du pays. De nombreux responsables politiques présents à Bruxelles ont condamné cette frappe qui a fait plus de 70 morts. La cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, demande « l’arrêt de ces frappes et que les responsabilités soient précisées selon les mécanismes appropriés ». Pour le ministre britannique des Affaires étrangères, Boris Johnson, l’implication du président syrien, Bachar al-Assad, ne fait pas de doute. « Si nous voulons la reconstruction de la Syrie la transition doit se faire loin du régime d’Assad », ajoute-t-il. Selon le secrétaire général des Nations Unies cette attaque démontre « à quel point il est important de rassembler la communauté internationale afin de mettre la pression sur les parties prenantes au conflit et les pays qui peuvent influencer ces parties » , explique Antonio Guterres. L’ONU évalue à 8 milliards de dollars le budget nécessaire en 2017 pour répondre aux besoins humanitaires en Syrie.