PUBLICITÉ

Terrorisme : six interpellations à Saint-Pétersbourg

Terrorisme : six interpellations à Saint-Pétersbourg
Tous droits réservés 
Par Didier Burnod avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La police russe a procédé à un coup de filet dans les milieux djihadistes de Saint Pétersbourg, deux jours après l'attentat du métro.

PUBLICITÉ

Deux jours après l’attentat dans le métro de Saint Pétersbourg la police russe a interpellé sept personnes, toutes originaires de pays d’Asie centrale.

Ils sont soupçonnés de faire partie d’une cellule de recrutement de “terroristes”, selon les autorités qui affirment qu’il n’y a pas de lien, “pour l’instant”, avec l’attaque de lundi. Attaque dont l’auteur a été identifié ce mardi. Il s’agit d’un jeune de 22 ans d’origine kirghize.

Sa voisine le décrit comme quelqu’un de calme et discret. “Il ne causait pas de problème, dit-elle, il avait emménagé récemment. On l’a croisé quelque fois, il paraissait normal, disait toujours bonjour. On ne le voyait pas, on ne l’entendait pas.”

La déflagration dans le métro a fait quatorze victimes, dont le kamikaze. 49 personnes ont été blessées. La plupart sont toujours hospitalisées. Aucune revendication n’a été faite mais Moscou s’intéresse à la piste de l‘État islamique.

Ce mercredi, une cérémonie religieuse orthodoxe a été célébrée en hommage aux victimes, en présence de certains de leurs proches.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Attentat de St-Pétersbourg : le kamikaze formellement identifié

Le kamikaze de St Pétersbourg originaire du Kirghizstan, foyer de recrutement jihadiste ?

Deux dissidentes russes vont rester en prison jusqu'en mars