Turquie : l'opposition demande l'annulation du référendum

Turquie : l'opposition demande l'annulation du référendum
Par Euronews avec Avec Agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Turquie, la réforme constitutionnelle destinée à renforcer les pouvoirs du président Erdogan a donc été approuvée à une courte majorité.

PUBLICITÉ

En Turquie, la réforme constitutionnelle destinée à renforcer les pouvoirs du président Erdogan a donc été approuvée à une courte majorité. Le résultat provisoire fait état d’une victoire du “oui” à 51,4 %, mais il est vivement contesté par l’opposition et doit faire l’objet d’un rapport d’observateurs internationaux.

“Les votes ont eu lieu en public et ont été comptés en secret. Malgré des directives réglementaires très claires, le Haut-Conseil électoral (YSK) a accepté les bulletins de vote ne comportant pas le tampon officiel du bureau de vote dans lequel ils ont été glissés dans l’urne”, a déclaré Bülent Tezcan, le vice-président du CHP (social-démocrate).

Bülent Tezcan a demandé l’annulation pure et simple du référendum.

“La seule décision qui mettrait fin au débat sur la légitimité du scrutin et qui apaiserait les inquiétudes des électeurs serait l’annulation de cette élection par le Haut-Conseil électoral (YSK)”, a-t-il insisté.

Le vice-président du CHP a notamment dénoncé des pressions des autorités sur les électeurs. Ils seraient nombreux, a-t-il affirmé, à lui avoir rapporté ne pas avoir pu se rendre à l’isoloir le jour du vote.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Allemagne : la diaspora turque vote "oui" au référendum

Réactions en Turquie après le "oui" au référendum

Le référendum turc ou la stratégie de toute-puissance