EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Débat de l'entre-deux tours : "un flot d'invectives"

Débat de l'entre-deux tours : "un flot d'invectives"
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Y a t-il un gagnant de ce débat de l’entre-deux tours ?

PUBLICITÉ

Y a t-il un gagnant de ce débat de l’entre-deux tours ? Au lendemain du duel entre les deux finalistes de la présidentielle, a presse est unanime. Il s’est illustré par une violence sans précédent et un flot d’attaques et de dénigrements qui a laissé de nombreux téléspectateurs sceptiques voire franchement déçus.

Dominique Saliou, de Paris, a trouvé ce duel “relativement décevant” parce qu’il pense que “ce n‘était pas à la hauteur d’un débat de deuxième tour. Des invectives, aucune précision ou de détails sur les programmes des uns et des autres. On était vraiment plus dans la contestation de l’autre et franchement j’attendais une autre dimension de ce débat là,” conclut-il.

Pour Luc de Drezigue, 45 ans, parisien, le débat était “assez répetitif” et “ça a été un flot d’invectives d’un bord et de l’autre”. Il pense que cela “ ne changera pas grand chose à l’arrivé.”

Eveline Ganteilusseglio a trouvé
“le débat houleux et c’est pour ça que je n’ai pas regardé en entier parce que l’agressivité me dérange fortement”, ajoute-t-elle.

Macron-Le Pen : la presse internationale a trouvé le débat «violent» https://t.co/pqh28SvIev

— Le Parisien (@le_Parisien) 4 mai 2017

Le débat Macron – Le Pen, un “combat de rue violent de bout en bout” https://t.co/mUkqxOpODfpic.twitter.com/HirSl5iGfs

— L'Obs (@lobs) 4 mai 2017

Selon un sondage Elab, c’est Emmanuel Macron qui s’est montré le plus convaincant. 63 % des personnes interrogées ont jugé qu’il avait remporté le duel contre 34% pour Marine Le Pen.
Près de 16,5 millions de téléspectateurs ont regardé ce débat de l’entre-deux-tours.

Jean-Marie Le Pen : «Un débat de chefs de partis, pas de présidentiables» https://t.co/1nKsfsW1bh via Le_Figaro</a></p>&mdash; Marc de Boni (MarcdeBoni) 4 mai 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La communauté portugaise sur la même longeur d'ondes que le reste des électeurs français

Intox en pagaille dans le débat présidentiel Le Pen-Macron

Apre débat et attaque en règle : Le Pen-Macron à J-4