EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Présidentielle : dernier jour de campagne, Macron progresse encore

Présidentielle : dernier jour de campagne, Macron progresse encore
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

A l’avant veille du second tour de la présidentielle, Emmanuel Macron est en tête des intentions de vote avec 62% des voix contre 38% à sa rivale Marine Le Pen, selon un sondage…

PUBLICITÉ

A l’avant veille du second tour de la présidentielle, Emmanuel Macron est en tête des intentions de vote avec 62% des voix contre 38% à sa rivale Marine Le Pen, selon un sondage Elabe. L’enquête a été réalisée au lendemain du débat télévisé de mercredi lors duquel l’attitude de Marine Le Pen a choqué, y compris dans son propre camp où certains ont été déçus de sa prestation.

La candidate d’extrême droite a perdu trois points par rapport aux derniers sondages.

A deux jours du vote, l’indice de participation se situe à 76%.

Ce nouveau sondage montre aussi que les électeurs de Jean-Luc Mélenchon, qui n’a pas donné d’instruction de vote, choisiraient à 54% Emmanuel Macron et à 14% sa rivale.

Jean-Pierre Chevènement, ancien ministre, a déclaré que Marine Le Pen présidente serait “un très mauvais coup porté à la République”.

Ce samedi est un jour sans campagne électorale. C’est aussi le jour du vote en outre-mer.

.audrey_crespo</a> <a href="https://twitter.com/chevenement">chevenementJLMelenchon</a> <a href="https://twitter.com/EmmanuelMacron">EmmanuelMacron “La France ne sera pas défigurée si EmmanuelMacron</a> est élu" <a href="https://twitter.com/chevenement">chevenement > https://t.co/SdrriuW0Eo#LCImatinpic.twitter.com/xZ3NYodQCt

— LCI (@LCI) May 5, 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Obama soutient Macron

No comment : French Cancan devant le Moulin Rouge pour la flamme olympique

France : la canicule désormais considérée comme un motif de chômage technique