PUBLICITÉ

Deux cyclones sur le point de fusionner dans l’est du Pacifique

Deux cyclones sur le point de fusionner dans l’est du Pacifique
Tous droits réservés 
Par Vincent Coste
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
PUBLICITÉ

Hilary et Irwin vont-ils s’unir pour le meilleur et le pire ? C’est la question que se pose la communauté des météorologues en cette fin du mois de juillet. Les deux cyclones qui se trouvent actuellement dans l’est du Pacifique, à l’ouest des côtes américaines et mexicaines, vont selon toutes vraisemblances se rapprocher suffisamment pour fusionner. Ce type de phénomène est appelé “effet Fujiwara” en référence au météorologue japonais qui a été le premier, en 1921, à identifier cette interaction entre cyclones.

As pointed out by MattSerweKETV</a> there's a really neat <a href="https://twitter.com/hashtag/Fujiwhara?src=hash">#Fujiwhara</a> effect simulated in the eastern Pacific between two tropical cyclones. <a href="https://t.co/nmu0IP8zKw">pic.twitter.com/nmu0IP8zKw</a></p>— James Warner (MetmanJames) 25 juillet 2017

Selon différents centres de prévision, la fusion des deux cyclones se produirait entre le 29 et le 30 juillet prochains.

Modèle européen :

Check out the Eastern Pacific. Hurricanes Hilary & Irwin will undergo the Fujiwhara effect this week. Sharing their circulation.#deathofonepic.twitter.com/LRCQgxK1q3

— Greg Brannan (@wxgregcltx) 25 juillet 2017

Modèle américain :

We’re going to see something REALLY COOL in the Eastern Pacific: The Fujiwhara Effect. #Irwin and #Hilary will tango. pic.twitter.com/dpz0AqPfCd

— Nicholas Stewart (@NickStewartKHQA) 25 juillet 2017

Si l’effet Fujiwara n’est pas exceptionnel en tant que tel, son développement ultime, la fusion des deux cyclones l’est beaucoup plus. Dans le cas présent, le cyclone Hilary, déjà beaucoup plus puissant, devrait littéralement absorber Irwin. Mais la probabilité d’un telle fusion n’est pas encore avérée à 100%. Mais si la fusion entre les deux se produit effectivement, elle risque de générer de très grandes vagues dans le sud de la Californie, mais sans réel danger.

Cette semaine, un tel phénomène s‘était déjà produit entre les typhons Kulap et Noru dans le nord-ouest du Pacifique. Mais sans qu’une fusion n’intervienne entre les deux dépressions.

#Noru and #Kulap starting their dance. Typhoon Noru will end up absorbing the weaker TS Kulap. #Fujiwharapic.twitter.com/rDAditId14

— Jason Nicholls (@jnmet) 24 juillet 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : évacuations dans la région de Kharkiv où les combats s'intensifient

Benjamin Netanyahu réagit à la menace américaine de suspendre des livraisons d’armes

Des troupes russes et américaines stationnées sur une même base militaire au Niger