EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Kiev bloque le retour de Saakachvili

Kiev bloque le retour de Saakachvili
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La police bloque à la frontière l'ex-président géorgien devenu une figure politique en Ukraine

PUBLICITÉ

Les autorités ukrainiennes bloquent l’entrée sur le territoire de l’ex-président géorgien Mikheïl Saakachvili. Son train a été stoppé ce dimanche après-midi en gare de Przemysl, ville-frontière en Pologne.

Ancien allié du régime de Kiev, Saakachvili avait obtenu la nationalité ukrainienne il y a deux ans, et était devenu gouverneur de la région d’Odessa. En novembre dernier, il démissionne accusant le président Porochenko de corruption.

Déchu de sa nationalité, il tente aujourd’hui de revenir à Kiev, pour défendre ses droits, dit-il.

“Ils agissent comme du temps de l’Union soviétique quand ils voulaient se débarrasser d’un dissident. Ils attendaient qu’il parte à l‘étranger, et lui soutiraient sa citoyenneté. Poroshenko agit exactement comme l’aurait fait le KGB. Mais l‘époque soviétique est révolue, nous avons notre propre pays, avec des règles et des lois”, explique t-il.

“Le train ne quittera pas la gare tant que des personnes sans droit de rentrer en Ukraine seront à son bord”, a fait savoir la police ukrainienne

A l’extérieur, des milliers de personnes sont venues soutenir l’ancien chef d’Etat géorgien devenue une figure politique en Ukraine. Il a résidé 14 ans dans le pays, et a participé aux soulèvements pro-occidentaux de Maïdan. Il a perdu la citoyenneté géorgienne après avoir accepté la nationalité ukrainienne. Aujourd’hui, il est revenu contesté devant la justice la décision de Porochenko qui le rend apatride.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Première visite de Donald Tusk à Kyiv

L'Allemagne demande à l'UE de fournir plus d'aide militaire à l'Ukraine

Ukraine : un mort après une attaque de drone russe à Odessa