PUBLICITÉ

Danger sur les prochains Jeux olympiques d'hiver ?

Danger sur les prochains Jeux olympiques d'hiver ?
Tous droits réservés 
Par Vincent Ménard
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La situation dans la péninsule coréenne inquiète les autorités françaises...

PUBLICITÉ

Inquiétude croissante concernant la sécurité pour les prochains Jeux olympiques d’hiver.

Ils doivent avoir lieu en février 2018 à Pyeongchang, une ville de Corée du Sud située à seulement 80 kilomètres de la frontière avec la Corée du Nord qui multiplie les tirs de missiles et les essais nucléaires.

Nation phare des sports d’hiver, l’Autriche a fait savoir qu’elle pourrait boycotter l‘évènement si la situation se dégradait.

La France se trouve également dans l’expectative et rappelle que la sécurité des athlètes prime sur tout le reste.

Laura Flessel, ministre française des sports : “Aujourd’hui, notre objectif, c’est que notre équipe de France continue à s’entraîner sans pression. On est au courant de la situation et on est en étroite relation avec le ministère des Affaires étrangères. Donc nous continuons à regarder et analyser la situation. On ne mettra jamais notre équipe de France dans l’insécurité.”

Le président du Comité international olympique Thomas Bach se veut rassurant et se dit confiant quant au bon déroulement des Jeux.

Son porte-parole précise qu’il n’y a pas “de plan B” afin d’organiser l‘évènement dans un autre endroit.

Laura Flessel envisage l’option d’un forfait de l‘équipe de France si la situation s’envenimait en Corée du Nord https://t.co/WXq6BOnFQVpic.twitter.com/IvaZmqPp2N

— L‘ÉQUIPE (@lequipe) 21 septembre 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Mondial 2022 : le Brésil vainqueur de la Corée du Sud (4-1) rejoint la Croatie en 1/4 de finale

Les JO de Tokyo se feront sans athlètes nord-coréens

Un Sud-Coréen complète 210 marathons pour rendre hommage à un alpiniste