EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Les partisans de l'unité espagnole dans la rue

Les partisans de l'unité espagnole dans la rue
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Plusieurs centaines de milliers de personnes ont manifesté dimanche contre l'indépendance de la Catalogne.

PUBLICITÉ

La société catalane au bord de l’implosion. Dimanche, ce sont cette fois les partisans de l’unité espagnole qui sont massivement descendus dans les rues de Barcelone. Selon la police, quelque 350 000 personnes (950 000 selon les organisateurs) ont scandé “Nous ne voulons pas d’indépendance”, une semaine après un référendum illégal marqué par des violences policières.

“L’unité de l’Espagne ne se vote ni se négocie; elle se défend” Manifestation contre l’indépendance à #Barcelone#CatalogneRadioCanadaInfo</a> <a href="https://t.co/am6xuPHlpp">pic.twitter.com/am6xuPHlpp</a></p>— J-Francois Belanger (belangerjf) 8 octobre 2017

Le rassemblement de dimanche matin était soutenu officiellement par le Parti conservateur de Mariano Rajoy, le Parti socialiste catalan et le mouvement Ciudadanos, les principales forces d’opposition aux indépendantistes en Catalogne.

Cette manifestation est intervenue au lendemain de deux autres rassemblements qui avaient déjà rassemblé samedi des dizaines de milliers de personnes, l’un en faveur de “l’unité” espagnole, l’autre pour le “dialogue” entre les Catalans et le reste du pays.

Catalogne: nouvelle manifestation anti-indépendantiste attendue aujourd’hui à Barcelone, Rajoy ne lâche rien https://t.co/FPfBNHT9dh#AFPpic.twitter.com/hKrdhI95Wa

— Agence France-Presse (@afpfr) 8 octobre 2017

Carles Puigdemont, le chef du gouvernement catalan a finalement repoussé à mardi la convocation du parlement régional. Les séparatistes envisagent d’y prononcer une déclaration d’indépendance unilatérale.
Un report tactique sur le calendrier initialement prévu. Jeudi, le Tribunal constitutionnel espagnol avait suspendu la séance du Parlement catalan prévue lundi.

En quelques jours la pression économique s’est accentuée sur les indépendantistes avec le départ annoncé de plusieurs entreprises fuyant le risque d’instabilité.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Catalogne : pas de négociation pour Mariano Rajoy

Marche blanche pour le "dialogue" à Barcelone

Crise en Catalogne : la menace économique